n°57 - avril 2020

 

35 jours que collectivement, chacun.e s’applique, par ce confinement, à éviter la propagation d’un virus inconnu il y a quelques mois et déjà les contours de nouveaux paysages professionnels se dessinent et font évoluer notre manière d’échanger et de travailler.
Le domaine de la culture n’y échappe pas bien sûr : après un moment de sidération, chacun se questionne sur l’avenir et sur la reprise, des idées émergent ici et là et demandent un accompagnement et la mise en route d’une nouvelle dynamique et de nouvelles solidarités.
L’équipe de l’ADDA est entièrement mobilisée avec vous et pour vous, à travers les 197 questionnaires qui ont été envoyés pour faire l’état des lieux de vos structures. Vos réponses seront une aide précieuse pour établir cette cartographie et prendre la mesure de l’impact de cet arrêt brutal de l’activité du printemps et de l’été 2020 : une synthèse sera bien sûr mise sur le site de l’ADDA, mais elle sera avant tout une base pour des échanges et une construction collective de solutions.
Dès la semaine prochaine, parce que nous avons tous besoin d‘échanger, de connaître les réflexions de nos pairs, de nous sentir moins seuls face aux modalités inédites de cette reprise et que la relance des activités culturelles devra passer par une dynamique collective, l’équipe de l’ADDA proposera des réunions en visio-conférence par secteur d’activité.
Sachez aussi, que Nathalie Barrouillet, Présidente de la Commission Culture, et moi-même avons des réunions régulières par visioconférence avec la direction de l’ADDA, le service culture du CD 32, et le cabinet du Président Philippe Martin pour préparer les prochaines semaines et les prochains mois. La prochaine assemblée départementale qui se tiendra le 15 mai 2020 sera importante car elle proposera au vote, un plan de soutien aux différents secteurs touchés par la crise sanitaire et qui relèvent des compétences du Conseil départemental, secteur social et médico-social et secteur associatif dont le secteur culturel, sportif et touristique.
Enfin, j’ai le plaisir de vous annoncer que l’ADDA va s’installer dans de nouveaux locaux au 17 place de la Libération à Auch : plus vastes et plus lumineux, nous aurons ainsi à notre disposition des espaces de travail intéressants pour une équipe encore et toujours au service des acteurs culturels de ce département.

Chantal DEJEAN-DUPEBE,
Conseillère départementale du Gers & Présidente de l'Adda 32
Twitter : @ChantalDejean32

 

 

  Questionnaires au secteur culturel – Fragilité ou occasion de solidarité et d’innovation ?  
  Après la sidération, les acteurs culturels tentent de réagir mais le flou actuel concernant le moment et les modalités de reprises de leurs activités montre une grande disparité dans la façon d’appréhender les mois à venir et à se projeter. Une chose est certaine, le secteur culturel déjà fragile dans le Gers avant la crise du COVID-19 a commencé la traversée d’une crise grave. La très faible structuration des acteurs, souvent associatifs et s’appuyant sur le bénévolat, rend l’offre de pratiques culturelles fortement sujette à toute situation d’instabilité. Elle est pourtant une force de la qualité de vie et du bien-être social de la population, qui contribue à faire du Gers un territoire d’initiatives singulières.
Adda gers
 

 

  L’ampleur des conséquences du confinement pour les compagnies professionnelles du Gers  
  L’Adda 32 a tenue à s’adresser aux compagnies professionnelles du Gers afin de tenter d’évaluer les conséquences du COVID-19 sur leurs activités. A ce jour, sur une cinquantaine de compagnies, l’Adda a eu 67% de retours. Un peu plus d’un mois après le début du confinement, on remarque que cette situation n’impacte pas seulement la diffusion des spectacles au répertoire des compagnies mais toutes les actions déployées par les compagnies dans leur pluralité (répétitions, résidences de création, actions culturelles, etc...)
Les équipes artistiques professionnelles sont conviées à un rendez-vous en visio le mercredi 13 mai, à 10h, avec l’équipe de l’Adda.
Adda gers
 

 

  Les festivals en quête de réponse  
  Entre maintien, report, annulation, les organisateurs des festivals gersois se triturent les méninges… Jean-Louis Guilhaumon et le conseil d’administration de Jazz In Marciac ont décidé, la 43ème édition se déroulera en 2021. Le gouvernement a annoncé que les « petits » pouvaient maintenir leurs activités mais qu’est-ce qu’un « petit » festival ? Quelles seront les conditions sanitaires pour accueillir le public ? et quel public ?
Adda gers
 

 

  Les diffuseurs et programmateurs gersois – s’engager et imaginer l’« après »  
  Dans la démarche d’étude des impacts du COVID-19 sur les acteurs culturels gersois, l’Adda 32 s’est adressée aux diffuseurs gersois (réguliers et de saison). Sur une trentaine de questionnaires envoyés, l’Adda a reçu près d’un tiers de retours et contributions. Ce premier point permet de déceler quelques-uns des impacts de cette crise sanitaire, ayant écourtée les saisons culturelles. On mesure également que les diffuseurs tentent de s’engager au mieux auprès des compagnies, essayant de reporter les artistes programmés, et souhaitent imaginer des solutions et alternatives pour la suite, dans un contexte restant incertain.
Un rendez-vous en visio avec les diffuseurs gersois le souhaitant est proposé le mardi 19 mai 2020 à 14h.
Adda gers
 

 

  Les enseignements artistiques gersois dans l’attente d’une reprise  
  L'Adda 32 a toujours été attentive à l'évolution des structures d'enseignements artistiques – musique, danse, théâtre et cirque – et renforce toute son attention en cette période de confinement qui rend l'incertitude encore plus palpable. Les retours de questionnaires, ainsi que les différents échanges entre ces structures et l’Adda, témoignent de l’ampleur et de la diversité des impacts – économique, financier, administratif, pédagogique, etc. – de ce climat qui est, comme pour tout acteur culturel, très incertain et fragilisant.
Différentes dates de rendez-vous en visio sont proposées aux établissements d’enseignement artistique, par discipline, avec l’équipe de l’Adda.
Adda gers
 

 

  Demandes de chômage partiel  
  Une mobilisation des équipes bénévoles (présidents.es, trésoriers.ières…) d'associations culturelles s'est mise en œuvre pour maintenir les salaires.
Adda gers
 

 

  Julien Joubert is back… 3e plan chant choral départemental
 
  Forte de 2 années de partenariat, la coopération qui réunit Réseau Canopé, la DSDEN du Gers et l'Adda 32 proposera dès la rentrée prochaine un nouveau plan chant choral départemental autour des œuvres et avec le compositeur Julien Joubert, qui fut l'artiste invité du premier Printemps de la voix en 2016.
Adda gers
 

 

  On reste en contact !
 
  Comme pour beaucoup de projets, le contexte de crise sanitaire et de confinement est venu bousculer le calendrier du projet On reste en contact avec Aurianne Abécassis, et notamment les étapes de mise en scène et de rencontre régionale au plateau. Mais il n’en est pas moins que l’aventure continue (et aurait difficilement pu être plus d’actualité dans un contexte où la plupart de nos échanges passent par les moyens numériques) et se retrouve reportée à l’automne 2020.
Adda gers
 

 

  Nos Cahiers Partagés
 
  Face aux temps d’incertitude qui viennent, la Maison des écritures est convaincue que la langue dans laquelle les choses sont dites a son importance. C’est pourquoi elle ouvre un espace numérique (confinement oblige) avec son tout nouveau site conçu spécialement pour l’épisode inédit que nous vivons.
Adda gers
 

 

  Nous sommes tous dans le même bateau
 
  Pour la plupart, nous avons tout effacé sur nos pages d'agendas. La fermeture des établissements d'enseignement artistique est venue bousculer la vie pédagogique et impose d'inventer de nouveaux modes d'apprentissage par le numérique.
Adda gers
 

 

  La DRAC Occitanie face au COVID-19
 
  Depuis le début de la crise, la Direction régionale des affaires culturelles d’Occitanie s’est pleinement mobilisée pour faire face à l’épidémie du COVID-19 qui vient remettre en cause le bon fonctionnement de ses missions. Dans ce contexte de crise sanitaire, la DRAC Occitanie a rédigé un Vademecum, qui sera amené à évoluer, afin d’orienter et conseiller les acteurs culturels sur les procédures et mesures à mettre en œuvre.
Adda gers
 

 

  Questionnaire Région Occitanie
 
  En lien avec le Conseil Régional, Occitanie en scène et plusieurs agences culturelles régionales ont réalisé un questionnaire à destination des acteurs culturels professionnels afin de mesurer l’impact de la pandémie COVID-19 sur la région. Ce questionnaire reste ouvert pendant toute la durée des mesures de restrictions, permettant ainsi aux structures de modifier leurs réponses en fonction de l’évolution de leur situation.
Adda gers
 

 

  Petit guide de survie pour les associations
 
  Des organismes d’accompagnement des structures de l’économie sociale et solidaire ont conçu un Guide de survie à l’usage des associations en période de confinement. Gratuit et accessible en ligne, ce guide aborde 5 grands thèmes variés.
Adda gers
 

 

  ARTCENA  
  Le Centre National des Arts du Cirque, de la Rue et du Théâtre recense quotidiennement sur son site les dernières mesures gouvernementales ainsi que des fiches juridiques liées aux problématiques d’annulation, suspension de contrat de travail, chômage partiel…
Adda gers
 

 

  COVID-19 et employeur.se.s du spectacle vivant : visioconférence organiséepar Arts Vivants 11  
  Arts Vivants 11 organise, en partenariat avec le Synavi National (Syndicat National des Arts Vivants), une visioconférence le jeudi 30 avril de 15h à 18h pour répondre aux interrogations qui subsistent sur les aspects juridiques liés aux annulations de spectacles.
Adda gers
 

 

  Pôle Emploi intermittents  
  En application des mesures gouvernementales liées à la crise sanitaire, plusieurs mesures exceptionnelles ont été mises en place.
Adda gers
 

 

  Congés Spectacles  
  Les Congés Spectacles se mobilisent avec Audiens en faveur des intermittents du spectacle et de leurs employeurs, dont l’activité est très lourdement affectée par la crise sanitaire.
Adda gers